Le EYE museum d’Amsterdam

Le EYE Museum est un musée du cinéma situé à Amsterdam et à l’origine fondé en 1946. Il s’agit d’un musée consacré au « Septième Art », le seul présent aux Pays-Bas. En 2012, ce Filmmuseum a traversé la rivière IJ pour s’installer en face la grande gare d’Amsterdam, d’où il est d’ailleurs visible. Ce bâtiment ultra-moderne, conçu par l’agence d’architecture viennoise Delugan-Meissl, est l’un des plus contemporain d’Amsterdam. Il a pour voisine la Tour Overhoeks,  l’ancienne tour Shell datant des années 60.

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_moz278-12

EYE a été créé en 2010 par une fusion du Filmmuseum, Hollande Film, Film Bank et de l’Institut néerlandais pour l’éducation du film. L’objectif est la préservation du patrimoine cinématographique pour les générations futures. Le musée possède l’équipement nécessaire à la projection de films anciens. Cela lui permet d’attirer un public cinéphile en projetant chaque jour des chefs-d’œuvre de l’histoire du cinéma, et d’organiser des projections en plein air, des festivals et des rétrospectives. Ainsi, tous les deux ans est organisée la « Filmmuseum Biennal », un festival présentant des courts métrages restaurés provenant des collections du musée.

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Tine van Voorst_18

Situé dans une zone privilégiée au bord de la rivière au cœur d’Amsterdam, l’Institut du film représente le point de repère visuel du nouveau quartier Amsterdam Noord. Cette zone de développement s’étend sur l’ancien terrain qui contenait le centre de recherche de la société pétrolière internationale Shell, et qui est un terrain isolé, hermétiquement sécurisé et non accessible au public. Ce terrain se transforme maintenant en une zone d’expansion avec appartements, immeubles de bureaux et infrastructure fonctionnelles censées servir de pont vers le quartier historique de la rive sud.

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Wojtek Gurak_06

Le musée abrite la plus grande bibliothèque des Pays-Bas consacrée au cinéma. Celle-ci a mis en ligne son catalogue, mettant à disposition des personnes intéressées et des chercheurs des données bibliographiques portant sur les films, les livres, les revues, les articles et les extraits de journaux ou encore des éléments multimédia. La collection d’affiches du musée a été numérisée, ce qui la rend aisément disponible.

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Christian van Elven_04

Sur l’interface entre terre et eau, entre le centre historique et un quartier en développement moderne, le bâtiment adopte de nombreux visages selon chaque angle de vue, et se retrouve ainsi dans un dialogue constant avec son environnement. Si vous l’avez vu de l’est, il sera à peine reconnaissable de l’ouest. Cette dynamique de la perception est le fondement du concept, lequel part de la relation entre cinéma et architecture. Son rayonnement surmonte la fracture naturelle de la ville et de la ligne de vie historique d’Amsterdam, la rivière IJ. L’effet communicatif distinctif de la région dépasse les limites du bâtiment, transformant ainsi la visite de l’Institut du film en une rencontre soutenue entre la réalité urbaine et la fiction cinématographique. En tant que point de rencontre multi-finalisation, la formulation architecturale du bâtiment répond de multiples façons à la responsabilité d’une institution culturelle dotée de la plus haute fonctionnalité et de la durabilité.

L’accès à l’édifice se fait, entre autres, par ferry depuis la gare. L’entrée est alors au premier étage après une longue rampe légèrement inclinée.

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Wojtek Gurak_01

Le nouveau bâtiment génère plusieurs situations urbaines et intérieures qui, grâce à leur orientation communicative, contribuent à la plus-value urbaine et sociale. Par conséquent, l’apparence frappante et impressionnante du Film Institute complète l’offre culturelle hautement qualitative de la ville et souligne le rôle d’Amsterdam en tant que site culturel de renommée mondiale.

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Jvhertum_01

Le bâtiment est conçu comme un solide géométrique très tendu et dynamique. Il dispose d’une grande salle de 315 sièges en saillie, côté nord et trois plus petites au rez-de-chaussée et au premier étage, totalisant 327 sièges. Au sous-sol, bureaux et laboratoire jouxtent un espace interactif dont les capsules permettent de regarder l’un des films de la collection du musée. Une salle d’exposition de 1.200m² se situe au deuxième étage. L’ensemble possède aussi des espaces pour des activités éducatives, un laboratoire de cinéma, un magasin et un café avec une vaste terrasse. La lumière se reflète de manières multiples par des surfaces cristallines lisses, ce qui soumet l’apparence du bâtiment à des changements optiques permanents au cours de la journée. Le mouvement et la lumière comme moyen architectural rappellent clairement que ce sont précisément des paramètres essentiels pour un film. L’entrée dans le bâtiment mène de manière inattendue au cœur du bâtiment : un grand hall avec un café, lieu de repos et de distribution. Cet espace spectaculaire où tous les cheminements convergent s’ouvre au sud à travers une importante baie vitrée sur l’eau.

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Tine van Voorst_15

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Yaffa Phillips-11

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Tine van Voorst_16

La salle s’élargit successivement, avant de déployer ses dimensions complètes en tant qu’intégration architecturale et fonctionnelle. La formulation architecturale de l’intérieur définit le foyer et l’arène comme espaces centraux qui intègrent toutes les relations de cheminement dans le concept fonctionnel global. L’intérieur est dépendant de la forme de l’enveloppe et de la structure du bâtiment et, autour des salles orthogonales, des espaces résiduels, capricieux, servent de zones d’accès et de foyers.

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Kennisland_03

Les étapes en forme de tribune définissent des zones fonctionnelles partiellement assignées et partiellement variables. Le paysage sculptural d’emmarchements évoquent les théâtres de plein air. Au plafond, des luminaires d’Olafur Eliasson.

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Tine van Voorst_13

IMG_7812

Un escalier mène au niveau inférieur où se situent les bureaux, la cantine et le laboratoire de film avec un atelier de restauration adjacent. C’est là que le contenu précieux des archives de l’institut est surveillé. On peut accéder à trois salles de projection à l’arrière du niveau du foyer. Conformément à leur fonction, ils sont conçus comme des passages condensés.

Les transitions fluides entre les zones fonctionnelles simples soulignent la continuité distinctive et la dynamique du flux du bâtiment, transformant ainsi l’utilisation en une séquence d’impressions spatiales en constante évolution, tel un film. Le mouvement et la lumière génèrent des connexions atmosphériques variées et variables, et la déambulation à travers le bâtiment ressemble à une séquence de films avec des effets visuels changeants.

Les architectes viennois étant les mêmes que ceux qui ont construit le célèbre musée Porsche de Stuttgart, on retrouve sur la façade à Amsterdam les mêmes panneaux d’aluminium blanc dont la couleur change en fonction des conditions météorologiques. Mais des considérations techniques  ont aussi dictés ce choix architectural : les déformations possibles d’une structure essentiellement en acier, qu’il ne fallait pas sous-estimer.

EYE_Filmmuseum-Amsterdam_Tine van Voorst_17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :